DONNE TOUT. NE GASPILLE RIEN.

L'efficience dans la Berline BMW M5.

En avant toute! C'est exactement ce que semble revendiquer le moteur essence V8 M BMW TwinPower Turbo de la Berline BMW M5 à chaque tour de vilebrequin. La clé de cet enthousiasme dynamique réside dans la précision et l'efficience. Des technologies innovantes veillent à réduire au maximum la consommation de carburant.

Le moteur essence V8 M TwinPower Turbo.

Des chiffres qui parlent par eux-mêmes : avec ses 560 ch et un couple maximal de 500 lb-pi, la Berline BMW M5 passe de 0 à 100 km/h en à peine 4,3 secondes. Avec le groupe compétition, la puissance atteint 575 ch et la voiture passe de 0 à 100 km/h en 4,2 secondes. Le moteur essence V8 M TwinPower Turbo s’exprime par sa puissance et son accélération. Cette unité de haute performance tire son remarquable couple de l’union de sa puissance linéaire M et de la propulsion hors du commun de sa double turbocompression. Deux circuits séparés de grande taille refroidissent le moteur, l’air forcé et l’électronique du moteur, le concept de charge à double entrée (M TwinScroll) breveté assurant des réactions impressionnantes. Le couple élevé est disponible dans une vaste plage de régimes et assure une forte propulsion avant tout juste sorti du régime de ralenti et jusqu’aux vitesses élevées. Cette réaction spectaculaire fait que le moteur ne se fait pas prier pour répondre. Grâce aux nombreuses mesures intelligentes BMW Efficient Dynamics, telles que le Valvetronic, le double VANOS et l’injection de haute précision, le rapport moyen performance-consommation du moteur est d’à peine 11,2 litres par 100 kilomètres.

Récupération de l’énergie au freinage.

Récupération de l’énergie au freinage.

Grâce à la récupération de l’énergie au freinage, une part de l’énergie que dégage la voiture lorsqu’elle freine est récupérée, transformée en électricité et stockée dans la batterie, ce qui économise du carburant. Les véhicules d’aujourd’hui requièrent une grande quantité d’électricité pour veiller au confort des passagers et au fonctionnement de leurs caractéristiques de sécurité. Cette énergie provient habituellement du générateur, aussi appelé alternateur, qui est propulsé par le moteur au moyen d’une courroie trapézoïdale. Avec l’aide d’une unité de commande intelligente, il est maintenant possible de couper le générateur, alors qu’il fonctionnait auparavant en permanence pendant le fonctionnement du moteur, et d’économiser ainsi jusqu’à 3 % d’essence. Grâce à la récupération de l’énergie au freinage, le générateur n’entre en jeu que lorsque le conducteur lève le pied de l’accélérateur ou qu’il met les freins, bref, lorsqu’un surplus d’énergie est rendu disponible par le mouvement du véhicule. L’énergie que produit le freinage est transformée en électricité et emmagasinée dans la batterie, ce qui réduit les tensions exercées sur le moteur de même que les émissions. Les économies de consommation se traduisent en surcroît de puissance pour les accélérations.

Arrêt et redémarrage automatique.

Feux rouges, bouchons de circulation, travaux routiers : tous les jours, le moteur tourne au ralenti maintes et maintes fois, brûlant inutilement du carburant. Mais la fonction d'arrêt et de redémarrage automatique l’en empêche. En coupant le moteur de la Berline BMW M5 lorsque celle-ci n’est pas en mouvement. Ce système électronique intelligent calcule et vérifie le niveau de charge de la batterie afin de déterminer si celle-ci et d’autres systèmes comme la climatisation ou le dégivreur de lunette ont besoin de plus d’énergie. Lorsque le conducteur relâche la pédale de frein, le moteur redémarre automatiquement pour poursuivre le trajet.