PASSIONNANT, UNIQUE, STIMULANT : LES ACTUALITÉS À PROPOS DE LA MOBILITÉ DE L'AVENIR.

PASSIONNANT, UNIQUE, STIMULANT : LES ACTUALITÉS À PROPOS DE LA MOBILITÉ DE L'AVENIR.

PASSIONNANT, UNIQUE, STIMULANT : LES ACTUALITÉS À PROPOS DE LA MOBILITÉ DE L'AVENIR.

Les cent ans d’existence de BMW ont été émaillés d’une foule de moments tour à tour passionnants, uniques et émouvants. La plate-forme www.next100.bmw relate toutes ces histoires. Mais ce n’est pas tout. Vous y trouverez également des articles et des interviews de fond sur l’avenir de la mobilité ainsi que des vidéos et des photos exclusives sur BMW VISION NEXT 100 et l’exposition d’anticipation du BMW Group.

RETOUR SUR LE PORTRAIT D'AVENIR : L'HISTOIRE DU PARE-BRISE.

RETOUR SUR LE PORTRAIT D'AVENIR : L'HISTOIRE DU PARE-BRISE.

Lorsque les « coches sans chevaux » du début du 20e siècle commencèrent à adopter des vitesses toujours plus élevées dans nos rues, les conducteurs s'aperçurent d'un problème nouveau : le vent. Celui-ci soufflait non seulement désagréablement dans le visage, mais nuisait également à la conduite proprement dite, notamment à cause des particules de poussières tourbillonnantes, des précipitations ou des petits cailloux et insectes. La solution : une vitre transparente appelée « pare-brise ».

QUEL LUXE !

Le pare-brise était d'abord disponible en option unique et était considéré comme un vrai luxe. Et c'était le cas. Comparativement aux lunettes de protection traditionnellement portées à l'époque, le pare-brise apportait une amélioration sensible au sens strict du mot. Une marche triomphale commençait : alors qu'en 1919, 9 automobiles sur 10 disposaient seulement d'un parapluie pour le conducteur, dix ans plus tard, en 1929, 90% de toutes les voitures neuves possédaient un pare-brise.

Les premières versions étaient cependant constituées de verre recuit qui se cassait rapidement – à cause des projections de gravillons ou suite à des fissures dues aux vibrations. Les gros morceaux de verre cassé menaçaient de blesser grièvement le conducteur et les occupants.

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT.

C'est pourquoi tous les efforts furent d'abord consacrés à rendre les pare-brise plus sûrs. En 1909 déjà, le chimiste français Édouard Bénédictus fit breveter un premier verre de sécurité feuilleté. Il fallut cependant encore quelques années avant que ce verre de sécurité ne soit monté dans les voitures. En 1929, le verre de sécurité à une feuille appelé « Sekurit » arriva sur le marché. Le verre de sécurité feuilleté ne se désagrège pas en petits éclats dangereux, mais s'étoile en petits morceaux relativement non vulnérants. Il faudra attendre la fin des années 1970 avant que le verre de sécurité à une feuille soit installé dans pratiquement toutes les voitures.

Les années suivantes, les immenses progrès en vitrification ont éveillé un fort intérêt auprès des designers et ont inspiré les constructeurs automobiles du monde entier.

COURBES AÉRODYNAMIQUES.

Dès 1921, le Tropfenwagen de Rumpler (voiture goutte, ainsi nommée par sa forme) fut présenté au salon allemand de l'automobile à Berlin. Effet garanti ! La carrosserie étudiée essentiellement du point de vue aérodynamique rappelle une goutte d'eau qui tombe. Les pare-brise incurvés utilisés ici étaient un élément de design important.

Les pare-brise incurvés ne présentent pas des avantages qu'en termes de pénétration dans l'air. Ils offrent également au conducteur une meilleure visibilité périphérique. Le plus surprenant fut toutefois son influence sur le design automobile. Les pare-brise bombés, tant sur les flancs qu'en haut et en bas, constituent la norme dans la production automobile contemporaine. Le verre joue d'ailleurs un rôle toujours plus important. Dans l'ensemble, la surface vitrée a augmenté d'environ 50 pour cent au cours des 35 dernières années, à modèles comparables. Dans le même temps, l'épaisseur du pare-brise a même augmenté de plus de 60 pour cent.

UN MONTANT PORTEUR.

Au fil des ans, le pare-brise en verre simple autrefois très vulnérable se transforma en pièce portante de la carrosserie. Les pare-brise actuels sont presque toujours collés à fleur de la carrosserie et contribuent ainsi considérablement à la rigidité de torsion du véhicule, mais également à la sécurité de ses occupants.

Dans les cabriolets modernes tels que l'actuelle BMW Série 2 Cabrio, un encadrement de pare-brise plus renforcé assume la fonction de montant A et protège les passagers en cas de tonneau. Et ce n'est pas tout: lors d'une collision, l'airbag passager s'appuie contre le pare-brise lors de son déploiement. La charge ainsi générée est supportée sans problème par le pare-brise.

IT’S NOT JUST GLASS. IT’S A FEATURE.

Le pare-brise n'est pas seulement devenu plus grand et plus stable. Du point de vue fonctionnel, il a également gagné en importance. Que ce soit pour les capteurs infrarouges et détecteurs de pluie, les teintes du verre ou les revêtements acoustiques ou thermiques. Dans l'intervalle, le pare-brise se veut un produit high-tech proposant une foule de caractéristiques.

Le Head-Up Display, cette technologie à laquelle travaillaient parallèlement plusieurs constructeurs automobiles et que BMW introduisit de série sur la BMW Série 5 Berline en tant que premier constructeur européen en 2003, constitue un pas de géant. Le Head-Up Display projette des informations importantes pour le conducteur dans le pare-brise et par conséquent directement dans son champ de vision – en couleur et, en fonction de l'incidence de la lumière, dans une intensité lumineuse différente. Un système optique réservé jusque-là aux pilotes de jets.

UNE RÉVOLUTION.

C'est la première fois de l'histoire automobile que la séparation existant entre la « zone de vision » (le pare-brise) et la « zone de commande » (le tableau de bord) est levée. Une innovation décisive pour l'avenir du poste de conduite. Outre le gain de confort considérable, cette « fusion » signifie également un plus important en matière de sécurité. En effet, avec le Head-Up Display, le délai de perception des informations par le conducteur est réduit de moitié car ses yeux ne doivent plus passer d'une vue de loin à une vue de près.

Techniquement, les informations sont projetées sur le pare-brise au moyen de plusieurs miroirs. Pour le conducteur, c'est comme si l'affichage était éloigné de deux mètres et flottait au-dessus du capot. La quantité de données affichées n'a cessé d'augmenter au fil des ans. Aujourd'hui, le système ne se contente plus d'afficher la vitesse réelle ou les instructions de navigation, mais aussi les informations d'assistance au conducteur telles que l'alerte de franchissement de voie (Lane Departure Warning) ou l'indication du changement de vitesse (Shift Point Display). Un visuel spécifique M plus sportif avec compte-tours est également disponible.

PROJECTION DANS LE FUTUR.

La BMW VISION NEXT 100 permet dès aujourd'hui d'apercevoir le monde de demain : instructions de navigation, indications d'accélération et avertissement s'ajoutent de manière dynamique à la perception du monde réel, dirigent l'attention du conducteur sur la route, le protègent et augmentent sa concentration. L'intelligence du véhicule et ses capteurs interfacés avec l'environnement génèrent au moyen du Head-Up Display une représentation numérique des alentours et affichent ainsi également les objets en dehors du champ de vision humain.

Les possibilités de projeter des informations intéressantes pour le conducteur sur le pare-brise ou visualisables à sa demande seront pratiquement illimitées à l'avenir. Songez notamment aux Location Based Services, aux données des réseaux sociaux ou encore aux offres de divertissement.

On peut en conclure que le pare-brise traversera probablement les 100 prochaines années. Comme simple protection contre les projections, mais aussi comme organe de commande tactile, interactif et multimédia.

MONTEZ À BORD.

MONTEZ À BORD.

LE LUXE À L'ÉTAT PUR

La BMW Individual Série 7 THE NEXT 100 YEARS.

  • En savoir plus

LE LUXE À L'ÉTAT PUR

La BMW Individual Série 7 THE NEXT 100 YEARS.

  • En savoir plus