LA BMW SÉRIE 7 EN UN CLIN D'ŒIL.

Quelle que soit la situation, la BMW Série 7 fait une entrée fracassante. Son apparence majestueuse et son caractère affirmé reflètent la tradition, l'expérience et la perfection de la marque dans le segment du luxe. Les performances exceptionnelles et la supériorité technologique de ce véhicule démontrent, dans les domaines de la performance, du confort et de la dynamique de conduite, que les limites du possible sont sans cesse repoussées plus loin.

En savoir plus

5 POINTS POUR LA BMW SÉRIE 7.

  • 01 Apparence supérieure et majestueuse
  • 02 Confort et luxe sans compromis
  • 03 Performances exceptionnelles en toutes circonstances
  • 04 Technologie automobile la plus moderne
  • 05 Connectivité à tous les services grâce à BMW ConnectedDrive
BMW Série 7 Berline (G12) vue de trois quarts avant, à l’arrêt

HISTOIRE DE LA BMW SÉRIE 7 EN UN COUP D’ŒIL.

Découvrez l'historique et les origines de ce véhicule BMW haut de gamme. Découvrez l’évolution et le développement de cette berline qui est devenue une référence en termes de performances, de luxe et de design.

En savoir plus

HISTOIRE DE LA BMW SÉRIE 7 EN UN COUP D’ŒIL.

LA PREMIÈRE GÉNÉRATION DE LA BMW SÉRIE 7.

BMW Série 7 Berline (E23) vue 7/8 de profil en conduite

(BMW E23)

1977 est l'année de naissance de la BMW Série 7. Un véhicule qui incarne la sportivité dynamique, le progrès technique le plus avancé et le luxe élégant au plus haut niveau. Le successeur de la BMW Série E3 est animé par des moteurs 6 cylindres qui, à tous les niveaux de puissance, séduit par son raffinement et ses performances incomparables ; faisant de ce véhicule la berline la plus sportive du segment haut de gamme. Le design de la carrosserie repose sur un croquis de Paul Bracq et se distingue par ses parties avant et arrière inclinées qui, tout comme sa ceinture de caisse basse, soulignent encore plus la sportivité de cette berline de luxe. 

 

En 1978, des équipements modernes tels qu'une climatisation automatique électronique et un régulateur de vitesse étaient déjà disponibles, puis à partir de 1979, un système antiblocage (ABS) et la gestion électronique du moteur furent ajoutés. La même année, tous les moteurs sont passés à l'injection d'essence.

 

Le modèle haut de gamme apparaît en 1980 : la BMW 745i développe une puissance de 185 kW (252 ch) avec une vitesse de pointe de 227 km/h. Le restylage du modèle de 1982 s’est traduit par une face avant modifiée, encore plus aérodynamique, une boîte automatique à quatre rapports et un châssis retravaillé. En l'espace de neuf ans, plus de 270 000 véhicules de cette série très populaire ont quitté l'usine et ainsi perpétré le triomphe des berlines haut de gamme modernes de BMW.

 

Période de production : 1977–1986

Moteurs : 2,5–3,4 litres (110–185 kW, 150–252 ch), 6 cylindres

Longueur/largeur/hauteur : 4860 mm/1800 mm/1430 mm

LA DEUXIÈME GÉNÉRATION DE LA BMW SÉRIE 7.

BMW Série 7 Berline (E32) vue de profil 7/8 à l’arrêt

(BMW E32)

Sous la direction de Claus Luthe, le design du deuxième modèle de la BMW Série 7 se distingue par des formes harmonieuses et des éléments stylistiques dynamiques et assurés. Tout comme les naseaux larges à l’avant, ou l’arrière imposant dont l’apparence est soulignée par des feux arrière en forme de L. La BMW Série 7 était alors équipée de série de l’ABS, et en option du Park Distance Control et d’un double vitrage, qui réduisit sensiblement le niveau de bruit et fit en sorte qu’il n’y ait pas de buée sur les vitres.

 

À partir de 1987, la berline haut de gamme fut équipée d’un moteur V12 de 5,0 litres développant une puissance de 220 kW (300 ch). Ce moteur fut le premier du genre dans la construction automobile allemande après 1945. La BMW Série 7 fut alors également disponible en version longue pour procurer un maximum de confort aux places arrière. À partir de 1989, la nouvelle ligne d'équipement High Line porta le luxe à un nouveau niveau, avec des détails comme un réfrigérateur de bord ou un téléphone de voiture.

 

Pour la première fois dans un véhicule de série, l’éclairage au xénon fut disponible en option à partir de 1991, le grand restylage du modèle datant de 1992. Deux moteurs 8 cylindres de trois et quatre litres de cylindrée vinrent compléter la gamme des moteurs. Quelque 310 000 exemplaires furent construits d'ici 1994.

 

Période de production : 1986–1994

Moteurs : 3,0 – 5,0 litres (135 – 220 kW, 184 – 450 ch), 6, 8 & 12 cylindres

Longueur/largeur/hauteur : 4910 – 5024 mm/1845 mm/1400–1411 mm

LA TROISIÈME GÉNÉRATION DE LA BMW SÉRIE 7.

BMW Série 7 Berline (E38) vue de profil 7/8 à l’arrêt

(BMW E38)

La nouvelle génération de la BMW Série 7, qui fit son entrée dans les showrooms en 1994, savait elle aussi séduire par ses innovations techniques. Ce véhicule est le premier en Europe à avoir été livré avec un système de navigation et depuis 1996, les airbags latéraux pour le conducteur et le passager sont de série, les airbags de tête protègent les passagers depuis 1997. Le design est plus large et plus sportif, mais aussi plus élégant.

 

La première BMW Série 7 est également disponible avec un moteur diesel 6 cylindres développant une puissance de 135 kW (184 ch) à l'aide de la technologie Common Rail. À partir de 1996, un 6 cylindres diesel de 2,5 litres et 105 kW (143 ch) vint compléter le bas de la gamme des moteurs diesel. En 1999, la berline haut de gamme avec un moteur diesel V8 et une puissance de 180 kW (245 ch) établit un autre record : Ce véhicule était le diesel le plus puissant jamais conçu.

 

La BMW 750i/750iL était au sommet en termes de performances, et avec ses douze cylindres de 5,4 litres de cylindrée, ce moteur développait une puissance de 240 kW (326 ch). Avec le restylage de 1998, le design intégra de phares et de feux arrière plus dynamiques, de bas de caisse redessinés et de naseaux un peu plus larges. La gamme des moteurs fut revue, les moteurs devinrent plus efficients et à la fois plus puissants. À partir de 2000, la BMW Série 7 disposa en outre d'une nouvelle technologie de moteur : la BMW 750hL fut produite en petite série et utilisait de l'hydrogène comme carburant. En plus de la version longue classique, quelque 900 véhicules furent produits avec l’appellation L7, qui représentait une longueur supplémentaire de 39 centimètres par rapport à la version de base. Au total, 327 000 BMW Série 7 (E38) furent fabriquées.

 

Période de production : 1994–2001

Moteurs : 2,5 – 5,4 litres (105 – 240 kW, 143 – 450 ch), 6, 8 & 12 cylindres

Longueur/largeur/hauteur : 4984 – 5374 mm/1862 mm/1425 – 1435 mm

LA QUATRIÈME GÉNÉRATION DE LA BMW SÉRIE 7.

BMW Série 7 Berline (E66) vue de profil 7/8 à l’arrêt

(BMW E65, E66, E67 et E68)

Présentée à l'IAA en 2001, la nouvelle BMW Série 7 (E65) était un véhicule inédit de bout en bout. Sur le plan du design, l'équipe de Chris Bangle avait mis l'accent sur des phares entièrement redessinés et le couvercle de coffre contrasté caractéristique. À l'intérieur, c’est un concept de commande sans précédent qui attendait le conducteur, à savoir le système iDrive. Le nombre d'éléments de commande s’est vu diminué. À la place, les quelque 700 fonctions des systèmes étendus et variés du véhicule devinrent accessibles via un seul bouton-poussoir pivotant et coulissant dans huit directions. L’ordinateur de bord utilise pour ce faire les informations d’Internet. Une autre innovation constitua une première mondiale : Une boîte automatique à six rapports avec palettes de sélection au volant. Le moteur de pointe développait alors une puissance de 327 kW (445 ch), que ce moteur 12 cylindres puisait dans une cylindrée de six litres.

 

À partir de 2003, la BMW Série 7 avec Adaptive Headlights fit son arrivée. Le grand restylage du modèle fit son apparition en 2005. Visuellement, la poupe fut élargie, tout comme les naseaux, et les phares bi-xénon firent partie de l'équipement de série. Ils bénéficièrent en outre d’un design nettement plus dynamique. Le système iDrive fut amélioré, permettant des manipulations plus efficientes. En outre, à l’automne 2005, le High Beam Assist ainsi que le Night Vision Assistant, qui améliorent la sécurité dans l’obscurité, s’ajoutèrent au système. 

 

Derrière les différentes appellations se cachent d'ailleurs, outre la berline (E65), la version longue avec un empattement de 14 centimètres (E66), la version de protection (E67) et la version à hydrogène (E68).

 

Période de production : 2001–2008

Moteurs : 3,0 – 6,0 litres (160 – 327 kW, 218 – 445 ch), 6, 8 & 12 cylindres

Longueur/largeur/hauteur : 5039 – 5179 mm/1902 mm/1491 mm

LA CINQUIÈME GÉNÉRATION DE LA BMW SÉRIE 7.

BMW Série 7 Berline (F02) vue de profil 7/8 à l’arrêt

(BMW F01/F02)

Lors de sa présentation à Munich, la BMW Série 7 (F01) définit un nouveau standard combinant une dynamique de conduite supérieure, une présence exceptionnelle et un confort de voyage exceptionnel. Le design, à la fois élégant et sportif, se manifestait dans le long capot moteur, la ligne de toit basse et les proportions dynamiques. Un ruban chromé s'étirait sur toute la poupe et souligne avec les feux arrière la largeur du véhicule.

 

À l'intérieur, des matériaux exclusifs d'une finition impeccable firent forte impression, ainsi qu'un groupe de systèmes d'assistance modernes, du régulateur de distance au BMW Head-Up Display en passant par l'assistant au maintien de voie. Des caméras qui affichent par exemple la vue vers l'arrière ou permettent également une vue panoramique permirent une sécurité encore accrue. Cette fonction calcule une image du véhicule vue de dessus et garantit ainsi une vue d’ensemble optimale. 

 

Les moteurs diesel et essence délivraient des performances sportives, notamment les moteurs turbo à double suralimentation jusqu’à la BMW 760i, dont le V12 délivre une puissance de 400 kW (544 ch). Pour la première fois, une BMW Série 7 proposait une propulsion hybride. En option, la transmission intégrale, la stabilisation du roulis Adaptive Drive et l'Electronic Damper Control (EDC) participèrent à la dynamique de conduite typique de la marque pour une conduite sûre et précise. 

 

Le restylage 2012 introduisit un nouvel écran central avec un look 3D, des systèmes d'assistance revus tels que le High Beam Assist LED ainsi que des moteurs repensés et plus efficients. 

 

Période de production : 2008–2015

Moteurs : 3,0 – 6,0 litres (180 – 400 kW, 245 – 450 ch), 6, 8 & 12 cylindres

Longueur/largeur/hauteur : 5072 – 5212 mm/1902 mm/1479 mm

LA SIXIÈME GÉNÉRATION DE LA BMW SÉRIE 7.

BMW Série 7 Berline (G12) vue de profil 7/8 à l’arrêt

(BMW G11/G12)

La BMW Série 7 (G11) produite à partir de 2015 conjugue une dynamique et une précision supérieures à une présence hors du commun et à un luxe exclusif, immédiatement reconnaissables à ses teintes complexes aux effets chatoyants mais également au design marquant de sa poupe notamment. Des feux à LED plats reliés entre eux par un mince bandeau lumineux garantissent une allure affirmée, renforcée par des sorties d'échappement au contour trapézoïdal. La carrosserie se compose d'un assemblage de PRFC (plastique renforcé à la fibre de carbone), d'acier et d'aluminium, permettant ainsi des économies de poids considérables. La version longue (G12) propose un toit panoramique qui fait circuler beaucoup d'air grâce à la fonction coulissante et basculante. Le Sky Lounge présente également des graphismes en couleur qui s’harmonisent parfaitement avec les accents de lumière sur les montants B. Lorsque vous vous approchez, la BMW Série 7 accueille le conducteur par un jeu de lumière « Welcome & Goodbye ». 

 

Des matériaux exclusifs à la finition méticuleuse soulignent le caractère unique du véhicule, notamment grâce au revêtement en cuir Nappa avec surpiqûres "Cognac" ou aux inserts de décoration personnalisables et aux ciel de pavillon. Le système d'infodivertissement arrière est doté d'écrans tactiles HD. La variante Executive Lounge offre aux passagers arrière un confort d’assise supérieur grâce aux sièges confortables dotés de multiples fonctions de massage. Les passagers arrière bénéficient d’une vue périphérique parfaite, et le repose-pied est fixé au siège passager.

 

Grâce à la carte SIM intégrée, le BMW Personal Assistant dispose d'un accès mobile illimité aux Apps et services, par exemple à la navigation Connected toujours actuelle et à la possibilité de mise à jour à distance du logiciel. BMW Connected fait le lien entre le smartphone et le véhicule. La sortie de stationnement partiellement automatisée donne au conducteur le contrôle du véhicule même s’il ne se trouve pas à son bord : la BMW Série 7 effectue les manœuvres de stationnement de manière autonome sous la surveillance du conducteur, qu’il s’agisse d’emplacements de stationnement en plein air ou dans un garage. 

 

Lors du restylage de 2019, la voiture s’est vue dotée d'une nouvelle calandre nettement plus grande, qui souligne, avec les phares également adaptés, la largeur et la présence de cette berline de luxe.

 

Période de production : 2015 – aujourd’hui

Moteurs : 2,0 – 6,6 litres (183 – 448 kW, 249 – 374 ch), 4, 6, 8 & 12 cylindres

Longueur/largeur/hauteur : 5098 – 5260 mm/1902 mm/1467 – 1479 mm

BMW Série 7 Berline (G12) Vue de profil avec portes arrière ouvertes

BMW SÉRIE 7 BERLINE.

Consommation et émissions de CO2.

  • BMW 7er Berline :
    Consommation en l/100 km (cycle mixte) : 11,1–1,8
    Émissions de CO₂ en g/km (cycle mixte) : 252 / -41
    Consommation électrique en kWh/100 km (cycle mixte) : 20,1–17,9
    Autonomie en mode électrique en km : 44-55

    Les données officielles sur la consommation de carburant et les émissions de CO₂ ont été déterminées conformément à la procédure de mesure prescrite et sont conformes au règlement (UE) 715/2007 tel que modifié. Les données WLTP tiennent compte de tous les équipements en option dans une gamme. Pour les véhicules nouvellement homologués depuis le 01/01/2021, les données officielles n’existent plus qu’après WLTP. Vous trouverez de plus amples informations sur les méthodes de mesure NEFZ et WLTP à l’adresse www.bmw.com/wltp.